TMTT : ℳ-TΛLKS | Édition 4 |N❂UVEAU M❂NDE | BNF (Paris)

Zoom
536 affichages
26 octobre 2019, Paris - France

« Quand l’amour accompagne l’intelligence,
il devient l’architecte d’un autre univers.
Lève-toi, et dessine un monde nouveau,
unis l’amour à l’intelligence »
Muhammad Iqbal

Le « Nouveau Monde » est une expression du XVIème siècle qui désigne la découverte de l’Amérique et de l’Océanie par les Européens. Il s’oppose à l’Ancien Monde : l’Europe, l’Afrique et l’Asie. Initialement, cette expression se fonde donc sur une perception européenne de l’espace terrestre. Elle renforce la domination de l’Europe sur le reste du monde.
-
Pour le professeur de philosophie et spécialiste de la philosophie islamique Souleymane Bachir Diagne, envisager un Nouveau Monde en 2019 c’est être amené à reconsidérer cette dimension ethnocentrée. La définition originelle doit être étendue et « décolonisée » au profit d’un mode de pensée et d’existence qui s’affranchirait d’un modèle initialement imposé.
-
Cette libération exige le courage de l’action dans un monde rythmé par les discours alarmistes, agité par les catastrophes naturelles, marqué par le déclin économique et abimé par les crises sociale et spirituelle. Certains y voient autant de signes annonciateurs de la fin du monde, ou al-ʾākhira (الآخِرة ) . D’ailleurs, de nombreux hadiths font état de cette marche vers le déclin. Ainsi, Anas rapporte que le prophète (sws) aurait dit : « Parmi les signes avant-coureurs de l’Heure suprême, on verra la science disparaître, et l’ignorance s’accroître ».
-
Comment trouver l’espérance dans cette peinture chaotique du monde ? En réinvestissant le champ de la réflexion. En exhumant des pensées que le temps ou les hommes ont rendu silencieuses. En concevant des discours nouveaux qui tendent vers une cosmologie musulmane assumée. On peut envisager qu’un nouveau monde est à portée de main si nous nous donnons les moyens de nos responsabilités. Un nouveau monde qui ne se proclamerait pas, mais qui se bâtirait dans le temps, dans l’arrachement autant que dans la douceur.
-
Sortir du chaos est possible si l’on entame une remise en question radicale de notre rapport à la Création et à Dieu. Initialement, le chaos désigne un désordre grave, un espace incohérent et obscur. En ce sens, il s’oppose à l’étymologie du mot « monde », ou cosmos en grec, qui englobe un ensemble ordonné. Le monde que nous habitons est donc à la fois ordonné et désordonné. C’est cette complexité que l’Islam nous invite à penser.
-


Au programme de ce qui vous attend :

Réservation/ Information :

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

Les événements des prochains jours

CSS Valide !