Hommage au père Jacques Hamel à la Grande mosquée de Paris

rfi.fr -

L’imam condamne, selon ses mots, « ce crime qui touche au fondement du sacré ».

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a appelé hier, les responsables de mosquées, les imams et les fidèles, à se rendre ce dimanche 31 juillet à la messe dans une église proche de chez eux, pour exprimer « solidarité et compassion » après « le lâche assassinat » de Jacques Hamel, prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray. En attendant, aujourd'hui, c’est le jour de la grande prière.

Plusieurs centaines de musulmans se pressent à l’entrée des salles de prière. Il n’y a pas de place pour tout le monde, alors les retardataires s’installent dans la cour intérieure, au pied du minaret de cette mosquée qui est la plus vieille de France, en plein cœur de Paris, rapporte notre journaliste sur place, Pauline Renoir.

Une prière un peu spéciale, aujourd'hui, car un moment de recueillement aura lieu pour rendre hommage au père Jacques Hamel, assassiné mardi dans son église à Saint-Etienne-du-Rouvray.

« La même peine que les chrétiens »

L’imam condamne, selon ses mots, « ce crime qui touche au fondement du sacré ». Il rappelle devant les fidèles ces paroles du prophète Mahomet : « Celui qui fait du mal à un juif ou à un chrétien, me trouvera en adversaire ».

 
 
Certains musulmans présents disent qu’ils se sentent salis par ces actes commis par des individus qui prétendent appartenir à l’islam. Kadine Benzeghiba est venu prier avec sa mère et il se sent fatigué de devoir se justifier en tant que musulman. Selon ses mots : « toutes ces horreurs, ce n’est pas l’islam. Je ressens la même peine que les chrétiens aujourd’hui ».
Retrouver cette article sur rfi.fr

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

CSS Valide !