Finance islamique : le Sénégal prévoit un deuxième sukuk en juin

jeuneafrique.com -

Le Sénégal va émettre d’ici à la fin du mois de juin, son deuxième emprunt obligataire sous forme de sukuk (obligations compatibles avec la Charia), après celui de juin 2014, a appris "jeune Afrique" vendredi.

L’opération va porter sur la levée de 150 milliards de FCFA (228,6 millions d’euros). Mais les détails de cette levée de fonds — objectifs, taux d’intérêt, co-arrangeurs — ne sont pas encore connus. « L’opération est en cours de finalisation », explique à Jeune Afrique Babacar Cissé, directeur de la Dette publique au ministère de l’Économie, des Finances et du Plan.

« Pour le moment, nous sommes en train de finaliser la structuration de l’opération. Il y a des caractéristiques financières et certains aspects qui restent à être validés, confie-t-il. C’est que ces caractéristiques peuvent légèrement évoluer par rapport à ce que nous avions déjà retenu. L’opération est positionnée pour le deuxième trimestre, c’est-à-dire, d’ici fin juin ».

Le pays a été le premier dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) à émettre, avec succès, une obligation charia-compatible le 25 juin 2014 pour un montant de 100 milliards de FCFA (152,5 millions d’euros). La Côte d’Ivoire lui a, depuis, emboîté le pas.

Globalement, pour l’année 2016, le Sénégal cherche à lever 630 milliards de FCFA (960 millions d’euros) sur le marché de la dette publique de l’UEMOA afin de financer ses investissements prioritaires annuels.

Retrouver cette article sur jeuneafrique.com

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

CSS Valide !